Livres sur le copywriting

Une page pour choisir les meilleurs livres sur le copywriting, rédigée pour les copwywriters affamés, pour ceux qui n’ont pas le temps et veulent découvrir rapidement le top 27 des livres à lire pour devenir rédacteur.

(Edit) : ce classement des meilleurs livres sur le copywriting est vite passé de 10 à plus de 20 titres !

Notamment parce que vous m’avez conseillé de nouveaux livres pour devenir rédacteur… et que je suis allé dans mon ancien appartement récupérer ma bibliothèque professionnelle !

Vous trouverez dans cette liste des livres pour mieux comprendre la psychologie de vos clients, des livres pour mieux vendre, des livres sur le marketing, des livres sur le copywriting évidemment.

Trêve de blabla : armez-vous de vos Stabilo, prenez des notes, apprenez les bases du copywriting avec ces livres de référence !

Pour vous faire gagner du temps, je vous livre directement la liste de ces best-sellers sur le copywriting.

Puis une fois la liste découverte, je vous donne mon avis en 3 lignes max !

Ces livres feront tous de vous un meilleur copywriter, même si le titre du livre ne laisse rien filtrer…

Les meilleurs livres sur le copywriting

    1. Influence et manipulation, Robert Cialdini
    2. Les 48 lois du pouvoir, Robert Greene
    3. On advertising, David Ogilvy
    4. Système 1, système 2 : les deux vitesses de la pensée, Daniel Kahneman
    5. The Boron Letters, Gary C. Halbert
    6. The Ultimate sales letter, Dan Kennedy
    7. L’art du pitch, Oren Klaff
    8. Les lois de la nature humaine, Robert Greene
    9. La vérité sur ce qui nous motive, Daniel Pink
    10. Mid-century ads, Taschen
    11. Storytelling : la machine à fabriquer les histoires et formater les esprits, Christian Salmon
    12. Comment se faire des amis, Dale Carnegie
    13. La vente, Tom Hopkins
    14. Petites habitudes, Grandes Réussites, Onur Karapinar
    15. Expert secrets, Russell Brunson
    16. Croyez-moi, je vous mens, Ryan Holiday
    17. Nudge Comment inspirer la bonne décision (Prix Nobel d’économie 2017), Richard Thaler
    18. Anatomie du scénario, John Truby
    19. Deep work, Cal Newport
    20. Les 100 règles d’or des relations sociales, Richard Templar
    21. Le petit livre rouge de la vente, Jeffrey Gitomer
    22. L’essentialisme : faire moins, mais mieux, Greg McKeown
    23. Le guide du scénariste, Christopher Vogler
    24. Psychologie des foules, Gustave Le Bon
    25. Présuasion, Robert Cialdini
    26. Propaganda, Edward Bernays
    27. Copywriting secrets, Jim Edwards

Mon avis sur ces livres sur le copywriting : pourquoi ils sont les meilleurs !

1. Influence et manipulation, Robert Cialdini

C’est le classique du marketing, la bible de tous les apprentis copywriters. Ce best-seller recense les principes de persuasion, d’influence et de manipulation qui sont toujours utilisés aujourd’hui par les meilleurs vendeurs.

Le principe de rareté ? C’est ici. Le pied dans la porte ? Cialdini aussi. Le fameux principe de la preuve sociale ? Jamais aussi bien expliqué que dans Influence et manipulation. A lire et posséder impérativement dans votre bibliothèque pro ! Plus de 30 ans, mais pas une ride !

2. Les 48 lois du pouvoir, Robert Greene

Si vous ne connaissez pas encore l’œuvre de Robert Greene, vous passez à côté de quelque chose. Et je ne vous dis pas ça seulement parce qu’il a écrit la préface de mon livre Leçons de séduction, non.

Robert Greene est LE maître incontesté de la manipulation. Il a remis au goût du jour les principes éternels les plus puissants du machiavélisme, dans une époque où tout le monde fait semblant d’être gentil.

Pourquoi lire les 48 lois du pouvoir ? Pour prendre la position haute, la position de force, et susciter le désir chez vos clients sans jamais les supplier d’acheter vos produits.

3. On advertising, David Ogilvy

Quand le père de la publicité moderne donne ses leçons de copywriting, et revient sur ses campagnes qui ont généré le plus de ventes, on lit, on surligne, on écoute, et on applique ses principes !

Plutôt beau joueur, il présente aussi les campagnes les plus impactantes de ses concurrents de l’époque, DDB notamment.

En anglais uniquement, je suis fan de la mise en page, des chapitres qui se lisent facilement. Et cette couverture… Qui a fait mieux ?

4. Système 1, système 2 : les deux vitesses de la pensée, Daniel Kahneman

Votre client croit prendre des décisions rationnelles. Vous-même, vous pensez être rationnel, calculateur. Vous pensez optimiser vos décisions, vos dépenses.

Daniel Kahneman est prix Nobel d’économie, et a étudié tout ce qui influence nos prises de décisions, notamment les décisions d’achat.

La conclusion de ses travaux : notre pensée n’est pas si rationnelle que ça… et un bon copywriter sait parler aux émotions de son client pour court-circuiter la logique, plus lente.

5. The Boron Letters, Gary C. Halbert

Un des meilleurs copywriters, emprisonné, envoie des lettres quotidiennes à son fils, qui deviendra à son tour copywriter.

Ecrites depuis la prison de Boron (désormaisà l’abandon) en Californie, ces lettres sur le copywriting ont été retapées à l’ordinateur par Bond, le fils de Gary Halbert, et publiées sous la forme de ce recueil qui reste au fil des ans un des best-sellers les plus pratiques pour apprendre le copywriting.

J’aime le format, j’aime la modernité malgré les années, et je salue le bon travail de marketing réalisé par le fils, qui essaie de faire fructifier l’œuvre du père en renvoyant sur le site halbertising.com, plus vraiment mis à jour malheureusement. (Mais il y a encore du bon matos dessus !)

Beaucoup d’exemples pratiques dans ce classique du copywriting !

6. The Ultimate sales letter, Dan Kennedy

Le seul que je ressors à chaque fois quand je dois écrire une page de vente. Il faudra que quelqu’un m’explique pourquoi je ne l’ai pas mis en pole position d’ailleurs.

Probablement le meilleur livre sur le copywriting.

7. L’art du pitch, Oren Klaff

Un premier rendez-vous ? C’est un pitch où vous vous vendez. Un rendez-vous face à un business angel ? C’est un autre pitch, où vous vendez votre vision de l’entreprise.

Une page de vente, un article de blog, une newsletter que vous écrivez : c’est toujours un pitch, destiné à vendre quelque chose.

Je préfère le titre anglais original, encore plus percutant : Pitch anything ! Un indispensable dans votre bibliothèque du parfait copywriter.

8. Les lois de la nature humaine, Robert Greene

J’en prends juste une au hasard : la loi des générations, qui conclut le livre.

Robert Greene prend l’exemple de Danton, notre révolutionnaire en chef, pas vraiment impressionné le jour du sacre du roi Louis XVI à Reims.

Les époques changent, les modes changent. Certaines générations sont révolutionnaires, les suivantes protègent les acquis de cette révolution, puis les jeunes qui suivent veulent à nouveau secouer l’ordre établi.

Un bon copywriter sait prendre en compte l’air du temps, comprend ses contemporains : en clair, il comprend sa cible pour mieux vendre !

9. La vérité sur ce qui nous motive, Daniel Pink

Dans ma carrière précédente, en sortant d’école de commerce, j’étais persuadé d’être motivé par l’argent. J’avais choisi ma filière (les achats) parce que « ça payait bien ».

Malheureusement, l’être humain ne fonctionne pas uniquement avec « la carotte et le bâton ». L’argent étant pour moi la carotte, le bâton étant mon prêt étudiant à rembourser, la peur d’être au chômage, d’être à la rue, etc…

Et en réalité, ce que j’aime, c’est écrire, et vivre de ma plume. J’ai donc tout lâché : j’avais poursuivi pendant des années une motivation qui n’était pas vraiment la mienne.

Quand il s’agit de motiver vos clients, il n’y a pas qu’une seule motivation.

Oui, perdre du poids. Oui, plaire aux autres. Oui, gagner plus. Mais Daniel Pink va vous faire découvrir des raisonnements bien plus complexes pour vous aider à motiver vos clients à passer à l’action !

10. Mid-century ads, Taschen

Un recueil visuel sacrément bien mis en page comme toujours chez Taschen, la maison d’édition allemandes des beaux livres.

Dans ce recueil de publicités de la moitié du siècle (précédent, donc !), vous retrouverez les pubs de l’époque Mad Men, les années 1950 et 1960.

Beaucoup de print, beaucoup d’illustrations, énormément de mots pour vendre.

Ce que je vous conseille de faire : feuilletez-le avec votre portable à la main. A chaque fois que vous voyez une pub qui vous inspire, prenez-la en photo, et essayez de l’adapter à votre audience !

11. Storytelling : la machine à fabriquer les histoires et formater les esprits, Christian Salmon

Un incontournable pour apprendre à bien raconter vos histoires. Vous le savez, l’histoire, c’est la plus vieille forme de récit, qu’on se transmet depuis les débuts de l’humanité.

S’il est très bien ficelé, assez académique dans son genre, j’ai presque envie de vous dire de regarder le film VICE avec Christian Bale dans la peau de Dick Cheney.

Vous y comprendrez encore plus rapidement comment le storytelling, le matraquage d’idées, l’importance du choix des mots a permis à Cheney et Bush de nous « vendre » une guerre en Irak. Enfin, pas à nous (merci Jacques Chirac).

12. Comment se faire des amis, Dale Carnegie

Un bon copywriter doit savoir se vendre. Bien sûr, ses écrits parlent pour lui. Bien sûr, son ROI parle pour lui.

Mais entre vous et moi, j’ai du mal avec les robots, j’ai du mal à travailler avec des personnes qui n’inspirent pas la sympathie.

Si j’avais un produit à vendre et que je devais faire appel à un copywriter, j’aimerais bien pouvoir prendre un café avec lui et le trouver sympa, le recommander à d’autres collègues.

J’ai déjà travaillé avec des personnes très professionnelles, efficaces… mais antipathiques : j’ai beaucoup de mal avec ça.

Avoir de solides compétences sociales vous rendra plus abordable, vous aidera à mieux écouter votre client, et vous accéderez à la compétence ultime : celle de vous mettre à la place de votre client.

Si vous savez vous mettre à la place de votre client et si vous savez exprimer ce qu’il ressent, vous aurez fait 80% du job de rédaction !

Comment se faire des amis est en tête des ventes depuis 80 ans. Une version modernisée a été publiée pour « se faire des amis à l’époque des réseaux sociaux », mais vous trouverez l’essentiel dans la version originale.

Mon conseil : à relire une fois par an !

13. La vente, Tom Hopkins

Si Tom Hopkins arrive à vendre avec cette vieille moustache des années 1970, vous le pouvez aussi.

La vente est un véritable pavé, truffé de situations de vente réelles. Le passage sur les attitudes pour gagner est un de mes préférés.

Attention : c’est un vintage, presque épuisé, et plus vraiment réédité.

14. Petites habitudes, Grandes Réussites, Onur Karapinar

Alerte : j’ai fait partie du groupe des premiers relecteurs sur ce livre édité par Eyrolles. Il s’agit d’un très bon livre sur la productivité.

Vous avez bien lu : ce n’est donc pas un livre sur le copywriting en soi, mais un livre qui vous aidera à mieux organiser votre journée et votre vie de rédacteur.

Vous le savez comme moi : écrire demande du temps, de l’isolement, du silence… Et beaucoup d’organisation pour respecter les délais ! Dans son livre, Onur Karapinar vous explique comment mener la vie la plus productive possible !

Il nous rappelle aussi le vrai secret de la réussite, partagé par tous les grands copywriters : la répétition d’habitudes productives !

15. Expert secrets, Russell Brunson

Russell Brunson est le fondateur de Clickfunnels, un des outils les plus utilisés par les copywriters pour les tunnels de vente en ligne.

Il a écrit plusieurs livres sur les secrets du business, mais Expert secrets m’a durablement marqué et m’a permis de mieux maîtriser l’expérience des webinaires.

Un passage est particulièrement fort : celui où sa coach lui dit qu’en gros, un bon infopreneur devrait arrêter de créer tous les mois un nouveau produit…

Mais au contraire se comporter comme un comédien de stand-up ou un chanteur, qui crée un show et va de ville en ville avec ce show !

Croyez-le ou non : une fois que vous intégrez ce conseil à votre vision du copywriting, vos résultats seront multipliés par 2 ou 3 ! Un livre sur le copywriting que je recommande aux débutants comme aux experts !

16. Croyez-moi, je vous mens, Ryan Holiday

Je vous ai présenté le père du machiavélisme moderne plus haut, Robert Greene.

Disons que Ryan Holiday est son fils spirituel, et que comme tout fils qui se respecte, Ryan a poussé le bouchon très loin pour tuer le père !

Après avoir été l’assistant de Robert Greene, Ryan a travaillé sur de nombreuses campagnes marketing, beaucoup de guerilla marketing notamment.

Et il a acquis une science de la manipulation des médias rarement égalée.

Si vous voulez booster votre trafic sur votre site, ou promouvoir à moindre frais un livre, un film, un produit, Ryan Holiday est le « B.O.S.S. » (à prononcer comme pour le groupe de Kool Shen : Boss of Scandalz strategyz !)

Un vrai boss de la communication choc, qui avait zéro limite à l’époque où il concoctait les publicités sexy de American Apparel

Même s’il s’est assagi depuis ses débuts, (il suffit de voir sa signature dans l’exemplaire de Trust me, I’m lying qu’il m’a dédicacé « To Selim. Use this book for good, not evil »), c’est un livre que vous devez lire pour comprendre l’état d’esprit du copywriter qui vend.

17. Nudge Comment inspirer la bonne décision (Prix Nobel d’économie 2017), Richard Thaler

Une seule anecdote, que tout le monde connaît dans le domaine de l’influence et de la persuasion, sert à illustrer le concept de nudge.

Cet exemple, c’est celui des fausses mouches collées dans les cuvettes des urinoirs. C’est sans doute le « nudge » le plus connu du grand public.

Grâce à cet aménagement tout simple, qui incite les hommes à mieux viser, l’aéroport d’Amsterdam Schipol est parvenu à réduire de 80 % ses dépenses de nettoyage des toilettes pour hommes !

Le nudge est donc cet outil de design qui vous aide à pousser vos clients dans la bonne direction.

Pensez « parcours client », et « prise de décision » orientée par le vendeur…

Pour tous les copywriters, un livre à lire impérativement. C’est pas tous les jours qu’on lit un bouquin simple, sympa et utile d’un prix Nobel !

18. Anatomie du scénario, John Truby

Ne vous étonnez pas de trouver des ouvrages sur le cinéma ici : un bon copywriter est souvent un bon storyteller.

Et au rayon scénario, les 22 étapes de John Truby reste un, si ce n’est LE modèle incontournable.

Anatomie du scénario vous aidera à rendre vos articles, vos newsletters et vos pages de vente vivantes !

19. Deep work, Cal Newport

OK, pas vraiment un livre de copywriting… Mais c’est LE livre de référence sur la concentration, qui m’a fait revoir ma manière de travailler.

Téléphone éteint, notifications désactivées, plages horaires bloquées pour l’écriture, et surtout, la technique dite du « grand gesture ».

Newport vend très bien cette technique qui demande un certain investissement pour les auteurs et les copywriters.

Il loue une maison isolée, ou une chambre dans un hôtel, et s’enferme pour écrire. Et vu que ça lui coûte un bras, il se force à bosser et à rester concentré, et à être ainsi plus productif.

(En version moins cher, j’aime bien aller chez mes parents sur le bassin d’Arcachon pour écrire. Ça coûte moins cher qu’une chambre dans un palace !)

20. Les 100 règles d’or des relations sociales, Richard Templar

C’est bien, un chiffre rond dans un titre, n’est-ce pas ? Les relations sociales, c’est comme les échecs : on apprend vite les règles, mais il faut une vie pour maîtriser le jeu.

Et chaque partie est variable… Les 100 règles est un bon basique.

J’aime me replonger dans le sommaire de temps à autre avant d’écrire une séquence d’emails : ça me permet de garder mon calme, et de me rappeler qu’au fond, les règles sur le web sont les mêmes que celles dans la vraie vie !

Un peu de civilité, ça n’a jamais tué personne, p*tain…

21. Le petit livre rouge de la vente, Jeffrey Gitomer

Celui-ci, il vaut le coup d’œil pour le style d’écriture de l’auteur. Détendu, jovial, cet expert de la vente vous met vraiment à l’aise.

Quand j’ai lu ce petit livre rouge de la vente, j’avais vraiment l’impression d’écouter l’auteur dans mon salon.

Si vous appliquez tous les conseils de Gitomer, vous devriez vendre votre expertise de copywriter encore mieux !

22. L’essentialisme : faire moins, mais mieux, Greg McKeown

Un livre qui va changer votre vie de créateur de contenus.

Si vous avez tendance (comme moi avant) à vous éparpiller, à vouloir tout faire en même temps, et finalement à ne rien faire avancer, Essentialism est LE bouquin que vous devez lire cette semaine.

Vraiment. N’attendez pas. Je pourrai vous résumer le livre en un dessin, qui se trouve dans cette bible de l’efficacité professionnelle.

Imaginez un cercle avec votre énergie. Quand vous avez plusieurs projets, votre énergie est dirigée un peu partout, mais ne va pas très loin.

Alors que quand vous mettez toute votre énergie dans un projet, la flèche va 10 fois plus loin.

Positionné 22ème dans ce guide des livres pour les copywriters, il mériterait probablement de faire son entrée dans le top 10 !

23. Le guide du scénariste, Christopher Vogler

Le titre français est foireux, désolé pour ce snobisme. Le titre original, The Writer’s Journey, fait référence au voyage du héros, le concept central du livre mythique de Joseph Campbell.

On perd ce côté filiation, hommage, dans la version française de cette superbe bible du scénariste. Si vous avez trouvé le Truby (livre #18) trop épais, celui-ci sera un peu plus léger, mais tout aussi bon.

24. Psychologie des foules, Gustave Le Bon

Un livre aujourd’hui vivement contesté, des théories d’une autre époque (1895), mais des concepts toujours intéressants pour les copywriters.

En particulier la fameuse « contagion émotionnelle », qu’on utilise toujours pour parler directement au cerveau reptilien de nos lecteurs.

Un bouquin à connaître, c’est bien de l’avoir lu, mais il ne fera pas de vous un leader politique ni un gourou

25. Présuasion, Robert Cialdini

Le postulat de départ de cet autre best-seller de Cialdini est très puissant : l’influence, la persuasion, se joue avant même d’avoir ouvert la bouche.

En clair : votre première impression, et le contexte, vont jouer un rôle majeur sur la prise de décision de votre client potentiel.

Plus qu’une mise à jour « d’Influence et Manipulation », c’est un complément nécessaire et précieux, que tous les marketeux et les copywriters devraient lire.

26. Propaganda, Edward Bernays

Le sous-titre devrait plaire à tous les copywriters : « Comment manipuler l’opinion en démocratie ».

Bien sûr, les exemples ont quasiment un siècle et ont été pris à grande échelle. Mais les principes cachés derrière ces histoires sont toujours valables pour vos mails, newsletters, articles, vidéos et pages de vente.

Véritable petit guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, ce livre expose cyniquement et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse ou de ce que Bernays appelait la  » fabrique du consentement « .

27. Copywriting secrets, Jim Edwards

Le plus récent, le dernier ajout sur cette liste de livres sur le copywriting. Jim Edwards est le « cerveau » du copywriting chez Clickfunnels, la solution de création de pages de vente, de tunnels de vente, de vidéo de vente la plus utilisée au monde.

Jim Edwards présente avec simplicité ces secrets en matière de copywriting. Il le dit lui-même : écrire, il n’aimait pas ça. Mais vendre fut sa première passion, ses premiers jobs.

Et c’est grâce au copywriting qu’il a pu se payer sa maison, alors que sa femme et lui étaient sur le point de se faire expulser de leurs maisons.

Motivations psychologiques du client, séquence à respecter pour présenter des arguments qui vendent, mots magiques : tout y est !

Et bien évidemment,

Cette bibliothèque idéale du rédacteur ne serait pas complète si je n’y insérais pas ma propre formation spécifique dédiée aux titres qui font vendre.

Ogilvy, le père de la publicité moderne, disait : « Si votre titre n’est pas captivant, le lecteur ne lira pas plus loin… »

Dans cette formation, j’analyse 300 titres de presse pour vous expliquer pourquoi certains titres captent notre attention et nous font cliquer… et comment reproduire ça sur votre blog, vos titres d’emails ou vos publicités.

Découvrez immédiatement la formation Le clic, le brut et le perdant en cliquant sur l’image ci-dessous