Vous avez signé votre premier contrat, vous êtes tout content et prêt à écrire les textes de votre client.
Cependant ce n’est pas suffisant, car même si vous êtes excellent, la relation avec votre client peut se dégrader très rapidement.
Comment est-ce que ça arrive ? Dans 99,9% des cas c’est tout simplement dû à un problème de communication.
Vous avez fait un super travail mais ce n’était pas ce que votre client voulait, ou alors du jour au lendemain le client dit qu’il ne veut plus travailler avec vous sans donner de raison valable.
Et dans ce cas, il ira voir un autre copywriter qui le comprendra mieux. (c’est très énervant quand ça arrive)

Pour vous éviter de bousiller votre réputation à vos débuts, découvrez 5 clés pour entretenir une excellente relation client. (et être payé plus de €€€)

Clé #1 : Soyez proactif

Dès le départ, dressez une liste de ce que vous avez convenu avec votre client par écrit : le travail à réaliser, les deadlines, le format de votre rendu (Google Doc, Word, Powerpoint, intégration sur tunnel de vente?).

La clé d’une collaboration réussie est de prendre la responsabilité de la communication, qu’elle soit claire et limpide entre les 2 parties.

Le client lui, a déjà 36 000 choses à gérer, vous ne devez pas lui rajouter du travail.

Votre objectif est de lui faire gagner du temps et de l’argent. Et pour atteindre cet objectif, il est vital que vous preniez les rênes.

Demandez toutes les informations dont vous avez besoin pour réaliser votre travail : avatar client, informations sur le marché, sur la niche, sur le client, son histoire, ses particularités…

Demandez quel est son canal de communication préféré : Mail, Whatsapp, Slack, téléphone,… ?

Quelle est sa fréquence de disponibilité, quelles sont ses habitudes de travail, est-ce qu’il va vous répondre tous les deux jours ou vous relancer toutes les deux heures ?

communication-client-projet-1

Clé #2 : Échangez régulièrement avec le client

De l’échange initial à l’évaluation du travail, vous devez toujours garder contact avec votre client.

Échangez régulièrement, tenez-le informé de votre avancée dans vos travaux.

Demandez à rejoindre l’espace partagé de l’entreprise (Trello, Slack, Notion,…) ou alors créez-en un en commun avec votre client pour déposer vos livrables et montrer votre sérieux.

Une fois que vous avez rendu votre travail et que votre client vous a payé, la relation ne s’arrête pas là !

Ce n’est surtout pas le moment de vous reposer !

Demandez des nouvelles au client pour montrer votre implication,

  • Si c’est une page de vente/ un email : quels ont été les résultats, le taux de conversion, le chiffre d’affaires généré,… ? (parfois les clients partageront ces infos confidentielles)
  • Si c’est un article, un script vidéo ou autre contenu “informationnel” (brand content) est-ce qu’il apporte du trafic sur le site ? Est ce que l’article commence déjà à ranker sur google ?

La clé est de toujours rester en communication avec votre client, pour répondre à ses attentes et qu’il se sente accompagné.

C’est un des piliers de ce que je vous apprends à faire dans mes formations en copywriting.

Clé #3 : Toujours clarifier vos propos… et ceux du client

C’est très facile de mal comprendre ce que demande le client.

Il suffit d’une ambiguïté sur un mot, et hop votre travail sera “inutile” car le client demandera une retouche.

Pour éviter ce type de situation, appliquez la clé 2, communiquez régulièrement et surtout communiquez sur ce qui doit être produit.

Votre client vous demande « Un article de blog » ? Clarifiez sa demande, posez-lui des questions pour obtenir le brief le plus clair possible.

  • il doit faire combien de mots environ ?
  • Est-ce que la recherche de mots clés a déjà été faite ?
  • Devez-vous la faire ?
  • Est-ce que c’est vous qui postez l’article sur le blog ou bien le client s’en occupe ?
  • Si vous le faites, est-ce qu’il vous faut un accès spécial ou bien vous empruntez les codes du client ?

Votre client vous demande « Une page de vente » ?

  • Sur quel produit exactement ?
  • L’avatar client est-il déjà défini ? Devez-vous vous en charger ?
  • Est-ce que vous devez vous charger de l’intégration sur le site/tunnel de vente ?

importance-detail

Clé 4 : Vous parlez à un humain, alors parlez de tout !

Breaking news : Votre client a aussi une vie.

C’est un être humain à part entière.

Alors ne parlez pas toujours forcément de boulot (sauf s’il veut limiter les interactions).

Gardez en tête le fameux principe de Cialdini, être aimable, se faire aimer.
Ce principe explique qu’on vend plus facilement quand on est souriant et qu’on est apprécié.

(Si vous ne l’avez toujours pas fait, lisez Influence et manipulation de Cialdini !)

En plus de ça, si vous avez une bonne relation avec votre client, alors vous pourrez lui demander un témoignage (qu’il fera avec joie pour vous aider), et il vous recommandera à son entourage.

N’oubliez jamais, comme le dit très bien Seth Godin (le pape du marketing)

“Les gens n’achètent pas des biens et des services.
Ils achètent des relations, des histoires et de la magie.”

Proposez-leur une relation plus profonde qu’une simple liaison client-copywriter, découvrez ce qu’ils aiment, ce qu’ils détestent, est-ce qu’ils sont eux aussi fans de foot ?

Votre client est-il un jeune vigoureux et un peu fou ou votre cliente est-elle une maman posée qui veut construire un petit business instagram tranquillement ?

Clé 5 : Un problème ? Soyez source de solution

Il est très probable que vous rencontriez des pépins lorsque vous travaillez avec votre client.

Un travail pas rendu à temps, qui ne convient pas au client, le client qui change de stratégie,…

ça peut arriver et ce n’est pas grave.

Il ne faut pas se mettre dans tous ses états et être effrayé.

Prenez le taureau par les cornes, et si vous avez péché, reconnaissez vos torts.

Contactez votre client, excusez-vous et dites comment vous allez résoudre le problème.

Le mieux est de le faire par appel/visio, pour expliquer les raisons de l’erreur, comment c’est arrivé puis montrer les mesures correctrices que vous allez mettre en place.

Cela instaurera un climat de confiance encore meilleur, car le client saura désormais que même s’il a un problème avec vous, vous n’allez pas rester les bras croisés à attendre que la situation se résolve d’elle-même.

Et c’est très important car ça rejoint le premier point : Soyez proactif.

Par exemple, mon/élève copywriter Jean-Paul devait réaliser des vidéos pour son client dans l’immobilier.

Malheureusement, le client n’a relu les scripts que le jour du tournage…

Et ils ne lui convenaient pas !

Par conséquent, le tournage a pris une journée de retard, le temps de réécrire les vidéos.

Jean-Paul a discuté du problème avec le client et lui a proposé des corrections.

Le client a été satisfait de la V2 et est toujours ravi de bosser avec Jean-Paul.

Si Jean-Paul n’avait pas proposé de solution, le client aurait remis en question son efficacité et son sérieux et n’aurait plus jamais retravaillé avec Jean-Paul…

Conclusion

Vous avez maintenant les 5 clés pour entretenir une excellente relation client.

Si vous les appliquez, vous augmentez les chances que vos clients laissent des avis positifs en ligne sur vos services, ou même mieux qu’ils vous recommandent ! .

Mais en tant que coach en copywriting, je sais bien que votre souci premier, ce n’est pas la relation avec le client, mais TROUVER DES CLIENTS :)

Retrouvez mes meilleurs conseils pour trouver des clients dans la newsletter que j’envoie 3 fois par semaine.

Je propose du contenu nouveau, des réponses à vos questions chaque semaine, des leçons à retenir, des conseils sur les meilleures pratiques pour votre business,…

==> Cliquez ici pour recevoir le meilleur du copywriting directement dans votre boîte mail !

Votre ami,
Sélim