Est-ce que vous écrivez encore parfois avec un stylo ? Sur du papier, sur un carnet ? Vous arrive-t-il encore d’envoyer des cartes postales ou même des lettres à des amis ?

Vous faites alors partie des irréductibles !

On Zoome, on utilise Teams, on s’envoie des notes vocales… Pour nous tous, il est de moins en moins fréquent de prendre stylo et papier pour noter une idée.

Mais à l’occasion de la journée mondiale de l’écriture manuscrite qui a lieu le 23 janvier, j’ai envie de redonner ses lettres de noblesse à l’écriture manuscrite.

Voici les 3 avantages incontestables de l’écriture manuscrite. Surtout si vous êtes en phase d’apprentissage du copywriting !

#1 : L’écriture manuscrite, c’est beau

Premièrement il faut bien l’avouer, l’écriture manuscrite, c’est beau. (Sauf la mienne, on dirait celle d’un docteur parfois…)

Entre le courrier des URSSAF ou de la banque, et une jolie enveloppe manuscrite, je préfère toujours recevoir la seconde !

Et certaines œuvres reposent sur l’écriture manuscrite ! Je fais référence à la calligraphie, aux beaux manuels d’art ou de photographie, et plus récemment dans la seconde moitié du 20e siècle à la pratique du lettering.

Cette dernière est une discipline graphique dérivée de la calligraphie qui consiste à dessiner des lettres, leur conférant un aspect vintage très élégant.

En faisant des recherches sur le lettering, j’ai trouvé cette belle illustration d’une citation de Bruce Lee.

#2 Ecrire à la main, c’est personnel

Votre écriture est en quelque sorte le reflet de vous-même.

C’est d’ailleurs tout le champ d’étude de la graphologie, une méthode d’analyse de l’écriture manuscrite, permettant de déduire des caractéristiques psychologiques et comportementales d’un individu.

Quel est l’intérêt pour votre business ? Il s’agit là d’un excellent moyen de vous rapprocher de vos clients et prospects.
C’est un détail, mais comme le disait Léonard de Vinci, « Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail ».

Vos clients sont sollicités de toutes parts, 24/24h.

En leur écrivant une vraie lettre, vous montrez à vos clients que contrairement à d’autres, vous leur avez accordé une véritable attention, que avez vraiment pris le temps de leur écrire.

Vous n’avez pas expédié votre message pour le rayer au plus vite de votre to do list comme une tâche encombrante.

Cette attention est d’autant plus efficace qu’elle se fait rare de nos jours, la surprise en est donc décuplée !

Les seuls qui nous écrivent (quand ils le font encore), sont nos proches. Ainsi, avec une lettre manuscrite ou une carte postale, vous créez ainsi un lien de proximité avec vos clients en usant de votre propre plume.

#3 Écrire à la main est très bénéfique pour le développement du cerveau

L’écriture manuscrite possède de nombreux bienfaits et s’avère même fondamentale d’un point de vue neuronal, psychomoteur et langagier, car elle active davantage d’aires cérébrales.

Elle stimule notamment les habiletés suivantes :

La mémoire

En effet l’écriture manuelle permet d’accroître vos capacités de mémorisation des informations, des lettres, et des nombres.

La mémoire du corps, aussi appelée sensori-motrice, intervient pour renforcer l’apprentissage.

Puisque s’il suffit d’appuyer sur des touches identiques sur un clavier grâce à un travail d’association visuelle, l’écriture quant à elle requiert également l’exécution d’un geste différent pour chaque caractère.

Il est donc logique que le cerveau établisse des connexions entre les différentes lettres qui constituent un même mot puisqu’elles sont attachées, à l’inverse du clavier où tous les caractères sont espacés.

Cette méthode renforce donc l’attention que l’on porte aux informations, facilitant le travail du cerveau pour les synthétiser, les comprendre et les retenir.

La psycho-motricité

En tant qu’opération neuro-motrice complexe, la pratique de l’écriture nécessite également une bonne motricité ainsi qu’une certaine dextérité : de la coordination des doigts au mouvement du bras qui progresse le long des pages, en passant par la tenue du stylo et la posture qui doivent être adéquate afin de ne pas générer de douleurs.

Personnellement, écrire m’a toujours fait mal au bout d’un moment, et je me souviens du lycée et de la prépa, où nous avions tous cette “bosse de l’écrivain” sur les doigts qui tenaient le stylo.

Je me demande d’ailleurs si les jeunes générations ont encore cette bosse de l’écrivain ?

Certains experts ont également associé les compétences d’écriture à la capacité à ouvrir une boîte ou à nouer un lacet.

C’est pourquoi lorsqu’elle est maîtrisée, l’écriture manuscrite devient un mécanisme automatique. Les personnes en plein apprentissage peuvent alors se concentrer sur leur tâche sans se soucier de la formation des lettres, un peu comme lorsque l’on apprend à conduire.

On se focalise dans un premier temps sur le passage des vitesses, avant de passer à la compréhension globale de la route.

La lecture

Les recherches démontrent que le facteur moteur de l’écriture facilite l’acquisition de la lecture chez les enfants. En effet, la mémoire motrice soutient la mémoire visuelle : une personne ayant des lacunes pour écrire aura des difficultés à lire, à comprendre le sens global d’un texte, ainsi que l’orthographe des mots du texte.

Robert Wiley, professeur assistant en sciences cognitives, a dirigé une étude pour démontrer cela. L’objectif était de faire apprendre l’alphabet arabe à une quarantaine de personne divisée en 3 groupes : les écrivains (chargés de recopier les symboles sur papier), les dactylographes (chargés de trouver les caractères sur clavier), et les observateurs (qui devaient se contenter de reconnaître les signes). À l’issue de l’expérience, le groupe des écrivains a clairement obtenu de meilleurs résultats, ayant maîtrisé l’alphabet en 2 séances face à 6 pour les dactylographes.
L’écriture et la lecture sont donc indissociables l’une de l’autre !

Enfin, l’écriture manuscrite (et plus particulièrement les lettres cursives) contribue à l’amélioration des capacités de lecture des personnes atteintes de dyslexie, comme le témoigne Marilyn Zecher, une spécialiste du langage travaillant à l’Atlantic Seaboard Dyslexia Education Center (ASDEC).

La créativité

Stephen King, J.K. Rowling, John Irving : nombreux sont les écrivains et romanciers à rédiger leurs textes à la main.

L’écriture manuscrite semble stimuler la créativité.

Selon une étude de Tufts University et Stanford University, un mouvement fluide comme celui associé à l’écriture manuscrite influe sur la pensée créative, la conception d’idées ou encore la pensée critique.

Je vous recommande d’ailleurs ce superbe livre chez Taschen : La magie du manuscrit. Un collectionneur partage ses plus belles pièces (Kant, Victor Hugo, Stephen Hawking, Van Gogh, Michel-Ange… et même Joséphine Baker).

Alors ? Prêt à recopier des pages de vente à la main.

C’est un des conseils les plus recommandés, et pourtant, peu de copywriters passent à l’action.

On se trouve toujours une excuse : pas le temps, flemme, pas de modèle sous les yeux.

Pourtant, recopier des pages de vente à la main est le meilleur moyen de faire infuser tous les concepts et graver tous les mots magiques dans votre esprit.

C’est d’ailleurs l’USP de The Copyhour, une formation en copywriting hyper célèbre aux Etats-Unis : le formateur met à la disposition de ses clients les meilleures pages de vente, les meilleures lettres de vente.

Ensuite, l’apprenti copywriter n’a plus qu’à recopier à la main !

Mon avis là-dessus ? Si vous voulez passer à la vitesse supérieure, je vous recommande de recopier des vidéos de vente à la main. A la main ! Pas avec l’ordinateur. Je vous assure que vous progresserez plus vite !

Si vous voulez recevoir les derniers secrets du copywriting et apprendre à écrire mieux pour vendre plus, cliquez ici et abonnez-vous à la newsletter Les Mots Magiques !

Sélim